À propos       Parcours      Tour guidé      Contact



1    les malcommodes

Imposteur

impostor

ANGLE DALHOUSIE ET MARCHÉ CHAMPLAIN

La Batterie royale faisait initialement front au Saint-Laurent. Construite à la fin du 17e siècle, la fortification avait pour but de protéger le territoire et ses ressources contre toute invasion.

Toutefois, au fil des années, la structure a disparu du paysage riverain de Québec. Alors désuète et complètement délaissée, elle se détériora et fut enfouie sous de successives couches de bitume. En 1977, la fortification fut entièrement déterrée et reconstituée.

Imposteur cherche à questionner le détournement des lieux historiques en créant un passage trompeur dans la structure de la Batterie. Alors que deux constructions se rencontrent à même ce lieu autrefois infranchissable, le projet évoque la mise en scène et l’illusion de même que la reconstitution parfois factice des bâtiments d’hier. 


Remerciements : Juneau et frères Inc.

(Le projet des malcommodes est le lauréat 2017 du Prix Passages Insolites de l’École d’architecture de l’Université Laval.)


The Royal Battery, part of the 17th Century fortifications built to protect Quebec City from attack, originally faced the St. Lawrence River.

But over the years the structure gradually ceded its position on the city’s shoreline, until the obsolete, abandoned landmark was paved over with layers of asphalt. A 1977 reversal of fortune saw the Battery completely dug up and rebuilt.

Impostor raises questions about the uses and abuses of historic landmarks with an illusory passage through the Royal Battery. By making two structures meet in a previously impenetrable site, the project evokes and interrogates the theatricality and sleight-of-hand inherent in the often factitious recreations of historic buildings.








‹ Retour au parcours